cheap nfl jerseys http://www.cheapjerseyslan.com wholesale nfl jerseys The Features Of Getting Wholesale Jerseys Power Baseball Merchandise Sales At Online Store The Thing Of Every Nhl Season Is The New 3Rd Jerseys
wholesale nfl jerseys This isn't rocket science; make a better shoe and you've got a hot stock. cheap nba jerseys This is more than three times our projected 2009 revenues.. 1 centre.. cheap nfl jerseys After the foam or gel dissolves, I wipe the residue off with a damp wash cloth. Orthotics support the arches and control abnormal motion of the feet, thereby greatly reducing the tension in the plantar fascia band. Garett Hedlund said he "couldn't connect with the character," and that's harsh criticism coming from the star of Tron: Legacy.. miamidolphinsjerseyspop They are made of 100 percent cow skin leather and many have fancy designs on them like flames, spider webs, tiger prints and stripes and the manufacturer logos. No one ever did a comic where George W. Lillard, who finalized a five year extension worth between $125 and $129 million on Thursday, just returned from a promotional trip in Paris. cheap jerseys But a study conducted by researchers at Stanford University and published in the American Journal of Preventive Medicine in August 2008 compared the progression of knee osteoarthritis in distance runners and non runners over an 18 year period and found that it was neither more prevalent nor more severe in the group of runners.. But these are whats, not hows: Understanding them doesn't enable you to go to the office tomorrow and behave differently. wholesale mlb jerseys There was this guy who I had read about in the paper, so I wrote him and later called his assistant, who said he wanted to meet with me. They rescue hundreds of hikers, tenderfoot and expert, every year.. He brought Toronto back to within four by himself, and Terrence Ross's corner 3 cut the lead 91 90 with 8:50 left.Out of a timeout, Williams hit again from deep and the Raptors had their first lead since early in the first quarter.But it was James who owned the final stages of this one.

cheap Super Bowl jerseys

Then they're jumping like popcorn.

nflshop

It's the first time they've ever lost twice in the season to Deer Valley, which can wrap up the BVAL title with one win in its final three games.. dallascowboysjerseyspop Mack campaign finance report listed International Renaissance as the donor of the $6,000, but named the company address as 131 Freedom Rider Trail in Glen Mills, Pa. Why not combine the two? Sure, many consider Weird Al a bit, a gimmick comedic artist. wholesale mlb jerseys If you are full figured, wide belts work really well to give your body shape and hide a bigger stomach. The decorative tassels and skinny adjustable strap perpetuate the bag s retro theme. Gear's attorneys were talking tough. http://www.miamidolphinsjerseyspop.com Tax on betting shop wagers was cut from 10 per cent to 9 per cent (creating a live Sudoku puzzle for punters and settlers alike), and then eventually abolished in 2002, in favour of a tax on the bookies' gross profits.. "The Maker's Diet" is the title of a book written by Jordan Rubin. Of the 26 members of Golden State's basketball operations staff listed on the team web site, his name is 18th. cheap mlb jerseys Would we also see the same attitude towards sledging which aussie players think to be most masculine ? I hope they do. wholesalejerseysi The Lakers were more of a finesse team, with a lot of promising young players like Pau Gasol and Lamar Odom. wholesale mlb jerseys The batting, with the exception of Rahane, failed and fell to the swinging ball. In Geneva, tours in 18 languages are offered seven days a week from April to October and five days a week from November to March.. Love country music, Amy said prior to the show. Any desire to reach a higher level of organization requires establishing realistic goals.

Labeaume Crisse la Pépine dans le CUBE

on-crisse-la-pepine-dedans  Le Maire Labeaume Fait Passer les Québécois pour une Belle Gang de Caves avec la Saga du CUBE on crisse la pepine dedansL’œuvre d’art intitulée Dialogue avec l’Histoire avait été offerte à la Ville de Québec par la Ville de Paris en 1987.  Surnommée le «cube blanc» par plusieurs, la sculpture de 6,5 mètres de haut est un monument fait de marbre blanc grec et de granit noir sud-africain. Rien de très fragile.  Malheureusement, à cause d’un manque d’entretiens et du je m’en foutisme des autorités québécoises, un démantèlement était devenu nécessaire en raison du danger que représentait la sculpture, dont les matériaux s’étaient dégradés avec le temps en raison d’infiltrations d’eau.  Même quand il n’était question que d’un démantèlement de la sculpture, l’artiste français disait ne pas vouloir que son œuvre soit replacée ailleurs comme l’envisageait l’administration municipale à l’époque. “J’ai accepté qu’elle soit démantelée pour qu’elle soit reconstruite à l’identique. Il n’a pas été question que cette œuvre soit mise ailleurs. Une œuvre doit être entretenue et remise à sa place,” dit-il.  [9] L’artiste Jean-Pierre Raynaud promet de consulter la Ville de Paris pour s’assurer que Québec dispose de l’œuvre dans les règles de l’art.  Le pauvre bougre n’était pas au bout de ses surprises.

Moi, je suis l’artiste, j’ai mes droits. Mais la Ville de Paris a aussi ses droits par rapport à l’officialisation qui avait été effectuée à l’époque. — Jean-Pierre Raynaud, artiste [9]

Finalement c’est un scénario encore plus déprimant qui est venu sceller le destin de la sculpture.  C’est là que la grande classe et l’amour de la culture de Régis Labaume est intervenu.  À l’aide d’une pince hydraulique, l’œuvre qui devait être démantelée a plutôt été carrément mise à terre. [6] M. Labeaume ne penche pas pour la reconstruction de l’œuvre. «Il faut que je parle à la maire [de Paris, Anne Hidalgo]. Je serais surpris qu’on la reconstruise, à moins qu’Anne nous demande de le faire. Mais la connaissant, ça m’étonnerait. […] Je pense qu’on a d’autres priorités», a mentionné le maire en marge d’une conférence de presse pour le dévoilement d’une œuvre d’art public financée par le privé. [6] La Ville de Québec a investi un peu plus de 20 000 $ pour démolir l’œuvre. Elle estime qu’il faudrait dépenser dix fois plus pour la reconstruire. [2]

L’Artiste est Consterné

j-p-raynaud  Le Maire Labeaume Fait Passer les Québécois pour une Belle Gang de Caves avec la Saga du CUBE j p raynaud

Jean-Pierre Raynaud

Jean-Pierre Raynaud a été mis au parfum de ces problèmes par la Ville de Québec.  L’artiste a vivement déploré sur le site internet du quotidien français Le Figaro «un spectacle affligeant d’une destruction offerte au public». Il a qualifié la récente démolition de son œuvre par la Ville de Québec «d’énorme maladresse». [1] L’auteur de l’œuvre mal-aimée Dialogue avec l’histoire, n’en revient toujours pas de la tournure des évènements. Il déplore les propos du maire de Québec qui témoignent, selon lui, d’une désinvolture et d’un mépris de l’art.  [8] Il a dit au Journal de Québec:

On n’est pas très loin de la guerre diplomatique. On est partis sur un ton, une sorte de guerre larvée… Cette chose aurait pu être évitée s’il y avait eu un peu de diplomatie au départ. Là, on assiste plutôt à un lynchage médiatique, c’est quelque chose qui n’est pas très décent. [8]

La controverse ne s’éteindra pas de sitôt. La presse française s’intéresse de plus en plus à l’histoire. Demain, une entrevue avec l’artiste doit paraître dans Charlie Hebdo. Les Inrocks l’ont également interviewé. [8] Bref, grâce à la bêtise à ciel ouvert de monocle Régis, les québécois ont encore l’air d’une belle gang de caves.

Labeaume Envoie Quasiment Chier l’Artiste

labeaume-nous-fait-honte  Le Maire Labeaume Fait Passer les Québécois pour une Belle Gang de Caves avec la Saga du CUBE labeaume nous fait honte

Régis Labeaume

Questionné de nouveau par les journalistes, le maire Labeaume a refusé de s’épancher davantage sur le sujet. Il en a d’ailleurs visiblement marre d’être questionné au sujet de cette œuvre. [2] Alors que l’artiste Jean-Pierre Raynaud menaçait de poursuivre la ville si son œuvre n’était pas reconstruite, M. Labeaume ne s’est pas montré inquiet outre mesure. «C’est fini cette affaire-là.»  Interrogé  au sujet de la récente sortie virulente de l’artiste qui a conçu le fameux «cube», le maire Labeaume en a rajouté en décochant d’autre flèches en direction de l’artiste français allant jusqu’à dire «qu’il se soigne». [1] Comme chacun sait,  dire à quelqu’un “va te faire soigner,” en bon québécois, cela équivaut à dire que le gars est malade dans la tête.

Le Milieu Culturel Francophone est Médusé

L’artiste Luc Archambault dénonce la démolition de l’œuvre Dialogue avec l’histoire qui trônait à la Place de Paris. Il compare même les façons de faire de la Ville à celles du groupe armé État islamique qui a détruit des œuvres millénaires en Irak. [7]

Celles et ceux qui applaudissement la destruction de l’œuvre Dialogue avec l’histoire se trouvent à applaudir aussi chaleureusement les destructions des islamistes. [7]

L’artiste décrie ce qu’il qualifie de « culture de destruction ». Selon lui, la faute ne revient cependant pas seulement à la Ville. Il montre du doigt la société.

C’est collectivement qu’on a un problème. Si l’administration se permet de faire ça, c’est que collectivement on a une démarche à faire par rapport à la place de l’art dans la cité.  [7]

Un autre artiste a manifesté son désarroi face à la bêtise de Régis Labeaume en ce qui concerne le sort réservé à l’œuvre Dialogue avec l’histoire. Philip Després manifestait à sa façon bien particulière sa «honte d’être Québécois aujourd’hui», à la suite de la disparition de l’œuvre du Français Jean-Pierre Raynaud.  Philip Després a repris une citation de M. Raynaud lui-même, qu’il a répétée en boucle :

Les œuvres ne sont pas faites pour être aimées, mais pour exister. [10]

L’artiste a également interpellé le maire de Québec, Régis Labeaume, qu’il considère comme responsable de la démolition du fameux «cube blanc» : «Labeaume, tu es un tueur. Un tueur d’idéologie, un tueur d’héritage, un tueur de concept.» [10]  Présente à place de Paris, Sabrina Clitandre, une professeure en histoire de l’art qui a enseigné à Philip Després, se réjouissait de l’initiative du jeune homme. L’oeuvre Dialogue avec l’histoire est d’ailleurs un «cas d’étude» dans son cours, en raison de son statut de «mal-aimée».  Mme Clitandre déplore l’attitude du maire Labeaume, qui a, selon elle, fait preuve de subjectivité en choisissant de détruire aussi rapidement et sans aucune récupération l’oeuvre de M. Raynaud. «C’est la “dictature du bon goût”» dans l’art, et cela crée un précédent peu rassurant, estime la professeure. [10]

dialogue-avec-une-gang-de-c  Le Maire Labeaume Fait Passer les Québécois pour une Belle Gang de Caves avec la Saga du CUBE dialogue avec une gang de c

————————————————-
[1] Taïeb Moalla , «Qu’il se soigne», lance Labeaume à l’artiste français, TVA Nouvelles, 6 juillet 2015 à 23h46
[2] Jean-Luc Lavallée, «Je serais étonné qu’on reconstruise» le cube, dit Labeaume, Le Journal de Québec, Lundi, 22 juin 2015 16:16
[5] Le maire Labeaume n’envisage pas la reconstruction du « cube blanc », Radio-Canada,  mardi 23 juin 2015 à 7 h 47 HAE
[6] Jean-Manuel Téotonio, Le maire Labeaume serait surpris que le «cube» soit reconstruit, Le Québec Express, le 23 juin 2015
[7] Un artiste de Québec dénonce la démolition de Dialogue avec l’histoire, Radio-Canada, jeudi 18 juin 2015 à 18 h 16 HAE
[8] Jean-Luc Lavallée, Œuvre Dialogue avec l’histoire: Raynaud dénonce les propos «irresponsables» de Labeaume, Le Journal de Québec,  Mardi, 7 juillet 2015 14:28

 

Bill Wallace

No Comments

Leave a Comment

nfl jersey cheap jerseys cheap